L’ONU met en garde contre une catastrophe au Yémen si le déficit de financement de 4,3 milliards de dollars n’est pas comblé

Publié le:

Le Yémen ne doit pas devenir une crise oubliée derrière l’Ukraine, ont déclaré les organisateurs de la conférence des donateurs de l’ONU mercredi, mettant en garde contre une faim catastrophique si les dons n’étaient pas reçus.

Les Nations Unies considèrent le Yémen déchiré par la guerre comme la pire catastrophe humanitaire au monde – mais l’argent qui empêche la situation de s’aggraver est désormais épuisé, ont-ils averti.

“Aujourd’hui, nous nous réunissons pour combler un énorme déficit de financement pour la réponse vitale”, a déclaré aux journalistes le chef de l’aide humanitaire de l’ONU, Martin Griffiths.

“La guerre est dans sa septième année et compte. L’économie est en ruine. Les services de base s’effondrent”, a-t-il ajouté.

“La réponse de cette année a besoin de près de 4,3 milliards de dollars pour aider plus de 17 millions de personnes à travers le Yémen.”

Comme le financement s’était tari depuis la fin de l’année dernière, les agences d’aide ont été contraintes de réduire ou d’arrêter les services alimentaires et de santé, a-t-il déclaré.

“Aujourd’hui, nous espérons collecter des fonds pour reconstituer l’approvisionnement alimentaire, approvisionner les cliniques de santé et fournir un abri aux personnes déplacées.

“Et pour envoyer un message au peuple yéménite que nous ne l’oublions pas”,…

source

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.