Le Pen ignore le « catastrophisme » du marché alors que la course aux élections françaises se resserre

Publié le:

La candidate d’extrême droite française Marine Le Pen a ignoré la nervosité des investisseurs déclenchée par sa montée dans les sondages avant le premier tour de l’élection présidentielle de dimanche, affirmant que sa plate-forme économique était censée fonctionner pour les électeurs, pas pour les marchés.

Longtemps insensibles à ce qui ressemblait à une voie facile vers la réélection du président Emmanuel Macron, les marchés se sont réveillés cette semaine alors que Le Pen a suffisamment réduit l’écart dans les sondages d’opinion pour qu’une victoire potentielle tombe dans la marge d’erreur.

Le Pen s’est moqué de ce qu’elle a qualifié de “doom-mongering”, déclarant jeudi à la radio RTL que son programme visait à soutenir les entreprises et à “rendre de l’argent aux Français” en abaissant la TVA ainsi que la contribution de la France au budget de l’UE.

“Les politiques que je veux mettre en place ne sont pas destinées aux marchés boursiers, ce qui changera d’Emmanuel Macron”, a-t-elle déclaré. “Ce ne sont pas les marchés qui créent des emplois, ce n’est pas la finance internationale.”

Élection présidentielle française ….

source

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.