La revanche de l’élection présidentielle française n’est pas une rediffusion alors que Macron et Le Pen envisagent un duel final plein de suspense

La France est prête pour une revanche du second tour de l’élection présidentielle de 2017 avec le centriste Emmanuel Macron et la candidate d’extrême droite Marine Le Pen se qualifiant à nouveau pour la finale après le premier tour de scrutin dimanche. Mais la course de 2022 a jusqu’à présent été tout sauf une rediffusion du concours remporté par Macron il y a cinq ans. Et le résultat final au dépouillement de tous les votes le 24 avril n’en est que plus incertain pour elle.

Macron est arrivé en tête du concours du premier tour, remportant 27,6% des voix, selon les estimations d’Ipsos / Sopra Steria dimanche soir, devant le score de 23% de Le Pen. Le candidat d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon a monté une poussée tardive – et un appel aux gauchistes pour voter de manière tactique – à 22,2 %, manquant de peu une place en finale.

Le reste du peloton a terminé loin derrière, un peloton à un chiffre mené par Éric Zemmour, expert de la ligne dure devenu politicien, avec 7,2%. Les partis traditionnels qui avaient négocié des locations à l’Élysée pendant des décennies jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Macron ont chacun subi une défaite désastreuse ; Candidat des Républicains Valérie Pécresse a marqué 4,8% pour la quatrième place,…

source

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.